Sahara Occidental

MONDE


WASHINGTON - L'envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental, Christopher Ross, entamera à partir de lundi prochain une visite de dix jours dans la région pour tenter de relancer les négociations entre le Front Polisario et Rabat.
Le médiateur de l’ONU aura des discussions avec les responsables du Maroc et du Front Polisario, et se rendra également en Algérie et en Mauritanie en leur qualité de pays observateurs du processus de paix dans le Sahara occidental, a indiqué à l’APS Ahmed  Boukhari, représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, sans, toutefois, donner d'indications sur l’itinéraire précis de M. Ross.
Il a seulement fait savoir que l’émissaire de l’ONU rencontrera les dirigeants sahraouis le 27 novembre prochain à Tindouf.
Selon M. Boukhari, le nouveau périple de Ross pour tenter de déblayer le terrain pour de nouvelles négociations entre Rabat et le Front Polisario sonne comme un désaveu  aux déclarations du ministre des Affaires étrangères marocains, Salehddine Mezouar, qui avait affirmé dernièrement que son pays refusait de traiter avec M. Ross.
Mercredi dernier, le président du Conseil de sécurité des Nations Unis, l’ambassadeur britannique, Matthew Rycroft, a conforté Ross dans sa mission en disant s’attendre à ce que toutes les autorités des pays de la région coopèrent pleinement avec lui.
Les propos de Rycroftt, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de sécurité, s’adressent directement au Maroc qui refuse toujours de coopérer avec Ross, allant jusqu’à lui retirer en 2012  la confiance en tant qu’envoyé personnel de Ban Ki-moon, a relevé M. Boukhari.
La déclaration du président du Conseil de sécurité est "un véritable rappel à l’ordre pour le Maroc", a-t-il dit.
Juste après cette tournée, l’émissaire onusien devrait tenir le 8 décembre prochain un "briefing" au Conseil de sécurité sur la question du Sahara occidental, une sorte d’une réunion d’informations sur ces trois dernières visites dans la région.
Cette réunion est maintenue pour le 8 décembre sauf si des évènements majeurs vont bouleverser l’agenda du Conseil de sécurité, a-t-il, par ailleurs, avancé.
Elle sera suivie par la présentation d’un rapport détaillé au Conseil de sécurité sur la mission de médiation de M. Ross pour la résolution du conflit du Sahara occidental dans l’attente d’une visite du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon dans la région, prévue probablement début 2016, a indiqué M. Boukhari.

Tournée de Ross dans la région: relancer les négociations entre le Front Polisario et le Maroc
ALGER - L'envoyé personnel du secrétaire générale de l'ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, tentera à partir de lundi prochain de relancer les négociations entre le Maroc et le Front Polisario, à la faveur d'une nouvelle tournée dans la région, au cours de laquelle il rencontrera notamment les responsables marocains, du Front Polisario et de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
A l'occasion de ce déplacement, l'émissaire de l'ONU se rendra également en Algérie et en Mauritanie en leur qualité de pays observateurs du processus de paix dans le Sahara occidental, a indiqué le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, Ahmed  Boukhari.
M. Ross, attendu est également en Europe dans le prochains jours, selon une source diplomatique sahraouie à Alger, en vue de coordonner le programme de coopération entre les deux parties en conflit au Sahara occidental, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité appelant à l'ouverture de négociations "sérieuses et responsables", pour un règlement "juste et définitif" du conflit sur la base de l'exercice par les Sahraouis de leur droit à l'autodétermination.
La tournée de M. Ross intervient dans une conjoncture marquée par les appels du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, à la nécessaire relance dans les mois à venir des négociations entre les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, pour parvenir à une solution en accord avec les résolutions onusiennes pertinentes.
Le secrétaire général avait également souligné que son envoyé personnel (M. Ross) va intensifier ses efforts en ce sens.
M. Ross auquel le Maroc avait un temps retiré sa confiance en 2012 en l'accusant de "partialité" a repris ses efforts diplomatiques en février. Il avait effectué fin septembre une visite dans la région mais sans grand succès.
Les derniers pourparlers en date, entre le Maroc et le Front Polisario, remontent au mois de mars 2012 à Manhasset (Etats-Unis).
M. Ross avait entre-temps tenté de lancer de nouveaux pourparlers dans un pays européen entre les deux parties en conflit, mais ce qui devait être le second round des négociations n'a jamais eu lieu.
Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.
Malgré l'obtention en 1991 d'un cessez-le-feu entre le Front Polisario et les autorités d'occupation marocaine, selon un calendrier stipulant la tenue d'un référendum d'autodétermination l'année suivante, l'ONU peine toujours à mettre en application les clauses de l'accord et mettre un termes aux entraves marocaines pour la tenue du référendum, laissant le peuple sahraoui subir au quotidien de multiples exactions et dépassement en matière des droits de l'Homme et de libertés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

| Designed by Colorlib