Chronologie des événements les plus importants et acquis de la République sahraouie

1975
31 octobre: ​​(L'invasion marocaine du Sahara occidental ) le Maroc occupe militairement la ville de Jdiria dans le nord -est du Sahara occidental et a déploie 25 000 soldats marocains dans le territoire (l’ Espagne se retire vers El Aaiun , Smara et Dakhla ) .
Novembre: Madrid réitère son attachement à l'auto- détermination et l'engagement en faveur ses obligations internationales.
6 novembre : Hassan II ordonne le départ de "la marche verte " , dont 350 000 Marocains déplacés pour envahir le Sahara occidental.
28 novembre: constitution du Conseil national provisoire sahraoui : destitution de l'Assemblée sahraouie (Parlement) et déclare son adhésion au Front Polisario comme seul représentant du peuple sahraoui .
14 novembre: signature de l' Accord tripartite de Madrid, par lequel l'Espagne a abandonné l'administration de son ancienne colonie ( Sahara espagnol) pour le Maroc et la Mauritanie à l’époque.
1976 :
18-20 et 23 février : l’aviation militaire marocaine bombarde les camps sahraouis à Tifarit , Guelta Zemour et Umdrega au napalm et au phosphore blanc internationalement interdits.
26 février : Espagne se retire (à la hâte) .
27 février : La proclamation de la République arabe sahraouie démocratique à Bir Lehlu.
28 février: Madagascar reconnait la RASD.
4 mars : formation du premier gouvernement sahraoui et déclenchement des attaques de l'armée de libération populaire sahraouie (ALPS) contre les forces d'occupation à l’intérieur du territoire marocain.
Tenue des premiers congrès populaires de base pour l’élection des autorités locales et la mise en place de l’administration dans les camps.
9 juin: tombée au champ d’honneur d’Elouali Mustapha Sayed , fondateur et secrétaire général du Front Polisario lors d'une attaque contre la capitale mauritanienne Nouakchott.
Août: tenue du troisième Congrès populaire du Front Polisario et l’élection de Mohamed Abdelaziz au poste de secrétaire général du Front Polisario et président du Conseil de commandement de la révolution.
1977
Transmission qualitative au niveau du secteur de la santé et la construction de l’hôpital national sahraoui.
Pose de la première pierre du système éducatif sahraoui à travers la construction de l’école de l’unité nationale (12 octobre) en référence à la date de la déclaration de l’unité nationale le 12 octobre 1975.
13 may : le Maroc et la Mauritanie signent un accord de défense mutuelle.
3 juillet: La deuxième attaque sahraouie contre la capitale de la Mauritanie, Nouakchott.
Décembre : Les Forces aériennes françaises interviennent aux cotés des forces mauritaniennes contre l'Armée de libération populaire sahraouie.
1978
10 juillet: Un coup d'Etat militaire en Mauritanie contre le président Mokhtar Ould Daddah.
12 juillet: Le gouvernement sahraoui a annoncé un cessez-le- feu unilatéral avec la Mauritanie.
Août : tenue du 4ème Congrès général populaire qui réitère la poursuite de la lutte armée et définit les conditions de la paix avec la Mauritanie.
1979
5 août : le Front Polisario et la Mauritanie signent un accord de paix, le Maroc envahit militairement la zone sahraoui libérée par la Mauritanie, l'Assemblée générale des Nations Unies condamne à travers la résolution 3734 la nouvelle invasion marocaine.
1980
2 mai : le président Mohamed Abdelaziz a tenu une conférence de presse dans le sud du Maroc (Ouarkziz ) après la défaite des forces marocaines de '' Ouhoud '' dirigées par le général Ahmed Dlaimi .
À la suite de la défaite des forces marocaines de Zellagha et l'échec de toutes les autres formations militaires introduites par le Maroc pour faire face à l'armée sahraouie , le Maroc a eu recours à la construction de murs de défense pour protéger ce qu'il a appelé le triangle bénéfique, qui inclut les villes occupées d’El Aaiun , Smara et Boukraa, où le phosphate et la majorité de la population sahraouie .
18 décembre : Le gouvernement espagnol a reconnu les droits nationaux du peuple sahraoui et a appelé à l'application des résolutions internationales.
1981
24 au 27 juin : L'Organisation de l'unité africaine tient son sommet à Nairobi (Kenya) , et le roi du Maroc accepte le référendum d’autodétermination au Sahara occidental .
1982
La République arabe sahraouie démocratique revendique son droit à l'adhésion à l'Organisation de l'unité africaine, une demande qui a été officiellement admise .
Le début des négociations indirectes "bons offices " entre le Front Polisario et le Maroc , sous la supervision de l'Organisation de l'unité africaine et l'Organisation des Nations Unies.
1983
12 juin: Le 19ème sommet de l'Organisation de l'unité africaine adopte à l'unanimité et en présence du Maroc , la résolution 104, qui appelle les parties au conflit , le Maroc et le Front Polisario, afin d’engager des négociations directes en vue de parvenir à un accord pour l’arrêt des hoslitlités et fournir les conditions appropriées pour l'organisation d'un référendum libre et juste sur l'auto- détermination du peuple sahraoui sans contraintes administratives ou militaires, sous les auspices de l'Organisation de l'unité africaine et l'Organisation des Nations Unies.
13 14 octobre: Après la libération des localités de Guelta Zemmour et Bir Anzeran , 90% des territoires sahraouis ont été libérés par l’ALPS .
27 septembre : Hassan II du Maroc a dit qu'il accepterait le référendum, quel que soit le résultat.
1984
20 novembre: La République arabe sahraouie démocratique occupe son siège comme un membre à part entière de l'Organisation de l'unité africaine, le Maroc se retire de l'organisation.
1985
7-10 décembre: Le cinquième Congrès populaire reconduit Mohamed Abdelaziz comme SG du Front Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique.
L'Organisation des Nations Unies adopte un plan établi par l'Organisation de l'unité africaine dans la résolution 104 pour résoudre le conflit du Sahara occidental par le biais d'un référendum d'autodétermination sous la supervision des deux organisations.
1986
Avril-mai: Début des efforts menés par les Nations Unies et l'Organisation de l'unité africaine en vue de résoudre la question du Sahara occidental.
31 octobre: ​​L'Assemblée générale des Nations Unies appelle à des négociations directes entre les parties au conflit et réaffirme le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance.
1987
17 février: Les La Commission des Nations Unies aux droits de l'homme adopte une résolution en faveur des droits inaliénables du peuple sahraoui.
24 septembre: L'Organisation des Nations Unies annonce officiellement l'envoi d'une mission technique au Sahara occidental pour examiner les modalités du cessez-le-feu et la tenue d’un référendum d'autodétermination au Sahara occidental.
Maroc dévoile sa politique de colonisation dans les territoires sahraouis qu'il contrôle.
1988
30 août : accord initial entre le Front Polisario et le Maroc sur les propositions communes (ONU-OUA) sur le dernier recensement effectué par l'Espagne en 1974 comme base pour l’opération d’identification des personnes habilitées à prendre part au référendum.
20 décembre: Le Conseil de sécurité adopte la Résolution 88/621, qui tient en compte de l'accord du 30 Août 1988.
1989
74 pays établissent des relations diplomatiques avec la République arabe sahraouie démocratique.
5 février: Une délégation de haut niveau du Front Polisario rencontre à Marrakech le roi Hassan II du Maroc. "le Maroc a pu occupé le territoire, mais il n'a pas réussi à prendre les cœurs des Sahraouis", avait dit Hassan II à cette occasion.
20 juin: Le Front Polisario libère 200 prisonniers de guerre marocains et le roi du Maroc refuse de les recevoir.
Septembre 29: l’ Espagne appelle l'ONU à mener des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario.
1991
Juin: Le Conseil de sécurité adopte un plan de règlement proposé par Perez de Cuellar.
9 juin: Déclaration du cessez-le-feu et déploiement des observateurs sur les deux côtés du mur en attente de l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental.
Les problèmes d'identification des électeurs ont émergé et la Commission d'identification a été inondée d’appels de recours et des milliers de colons marocains ont été implantés dans les villes sahraouies pour prendre part à cette opération.
Rabat décide de libérer sans condition des centaines de prisonniers sahraouis qui ont passé des années dans les centres secrets marocains de Meguna , Tazmemart , Rabat et El Aaiun occupée.
Septembre-Octobre 1992
Soulèvements dans les villes sahraouies sous occupation marocaine à la suite des multiples reports de l'organisation du référendum d'autodétermination en raison de l’intransigeance du Maroc. Les autorités marocaines lancent une campagne d’arrestation à Assa, Tantan (sud du Maroc), El Aaiun et Smara (Sahara occidental).
31 octobre 1996 : Maroc libère 66 prisonniers de guerre sahraouis et les remet au Front Polisario à travers le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Le Front Polisario réclame toujours une liste de 150 prisonniers de guerre sahraouis capturés par les forces marocaines et quelque 500 disparus dont le Maroc refuse de faire la lumière.
1997
Le SG de l'ONU, M. Kofi Annan nomme M. James Baker comme son envoyé spécial au Sahara occidental et le charge des missions:
- possibilités de la mise en œuvre du plan de règlement,
- rédiger de nouveau le plan de règlement
- Autre alternative à ce plan,
10 au 11 juin : James Baker organise des consultations séparées à Londres avec le Front Polisario et le Maroc en présence de l'Algérie et de la Mauritanie en leur qualité d'observateurs.
23 juin: des négociations directes entre le Front Polisario et le Maroc à Lisbonne sous les auspices de James Baker. L’Algérie et la Mauritanie ont été informés de l'état d'avancement de ces négociations avec leur participation aux sujet relatifs en leur qualité d'observateurs au processus de règlement.
19 au 20 juillet : organisation d'un second tour de négociations entre le Front Polisario et le Maroc à Londres sous la supervision de James Baker, en présence de l'Algérie et de la Mauritanie.
29 août : Une troisième série de pourparlers à Lisbonne (Portugal).
Août : Le Haut Commissariat pour les réfugiés lance le processus d'enregistrement préalable des réfugiés sahraouis dans le cadre de l'organisation du référendum avec le processus qui doit prendre fin en 1999.
14 au 16 septembre : La quatrième série de pourparlers tenue à Houston ( États-Unis) et la signature des accords , y compris les modalités et mécanismes de mise en œuvre de ce plan.
Décembre : reprise du processus d'identification. Ce processus a traité 148.000 demandes dont un grand nombre de demandes a été déposé par le Maroc.
1998
Octobre : L'Organisation des Nations Unies présente plusieurs protocoles pour le Front Polisario concernant le processus d'identification et l’examen des recours en présence de l'Algérie et de la Mauritanie.
Novembre: Le Haut Commissariat pour les réfugiés présente au Front Polisario, au Maroc à l'Algérie et à la Mauritanie un projet de protocole concernant le rapatriement des réfugiés sahraouis dans leurs foyers.
1999
Avril-mai: le Front Polisario et le Maroc acceptent officiellement à poursuivre le processus d'identification et le traitement des appels.
15 juillet: publication de la première partie de la liste des électeurs qui ont été acceptés par la Commission d'identification comme personnes habilitées à voter au référendum, dont le nombre a atteint 84.251 électeurs.
13 septembre : Le Conseil de sécurité adopte la résolution 1263 souhaitant que le traitement des recours ne se transforme pas en un deuxième processus d'identification.
Novembre : Le Haut-commissariat pour les réfugiés met fin au processus d'enregistrement initiée en 1997 et le nombre de réfugiés a atteint 107.149.
Décembre : La Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) définit le nombre de recours à 131.038.
2000
Les missions scientifiques de l’université espagnole (Girona) ont révélé d'importants vestiges dans la région Sluguia près des frontières algéro- sahraoui , soulignant les étapes de la vie humaine dans cette région pendant l'ère des siècles passés . En plus d'autres régions (Lejwad, Tirs , Budhir , Arkiz , Akhchach).
17 janvier : Mise en place de la deuxième partie de la liste provisoire des recours, dont 2135 ont été acceptés sur un total de 51.220, ce qui porte le nombre d'électeurs impliqués dans le processus de vote à 86.386 électeurs.
28 septembre: quatrième série de pourparlers à Berlin, en l'absence de la délégation marocaine.
Organisation de la 1ère édition du Sahara Marathon à l'initiative de l'American Jeb Carney et d'autres collaborateurs dans les camps de réfugiés sahraouis. Une initiative devenue un évènement annuel pour exprimer à travers le sport le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui en lutte pour son droit à l’autodétermination.
2001
5 mai: James Baker présente un projet d'accord -cadre au Secrétaire général du Front Polisario.
21 juin: Le SG de l'Organisation des Nations Unies présente un rapport au Conseil de sécurité et propose le projet de l'accord-cadre, après avoir exprimé l'impossibilité d'application du plan de règlement et des opérations identification du corps électoral et les modalités des statistiques.
11 juillet: Les autorités marocaines libère le plus ancien prisonnier sahraoui , Sidi Mohamed Deddach , qui a passé 24 ans derrière les barreaux . Il a été condamné à perpétuité en 1991 , peu après la libération de 321 prisonniers des centres secrets marocains de Meguna , Agdez, Rish, El Aaiun (Sahara occidental), dont 73 femmes.
17 janvier : Le Front Polisario libère 115 prisonniers de guerre marocains sous la supervision du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
29 janvier : Le conseiller juridique de l'ONU, Hans Corell a déclaré que " l'accord tripartite de Madrid n'a pas transféré la souveraineté sur le territoire, ni ne conférait à aucun des signataires le statut de puissance administrante - un statut que l'Espagne ne pouvait d'ailleurs unilatéralement transférer et que toute exploitation des ressources naturelles de la région, sans le consentement du peuple sahraoui et est contraire aux principes du droit international ".
19 février : Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan présente un rapport au Conseil de sécurité et propose quatre options pour le règlement du conflit.
27 février : Le Conseil de sécurité adopte la résolution 1394 qui exige l'extension du mandat de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental à un an et décide d'étudier sérieusement les quatre options.
27 février : le président algérien Abdelaziz Bouteflika visite les camps de réfugiés sahraouis à l’occasion de l’anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique.
2003
12 au 19 octobre : Le Front Polisario tient à Tifariti libérée son 11ème Congrès et désigne les membres du Secrétariat national du Front Polisario au niveau des militants dans les territoires occupés et au sud du Maroc.
2004
11 juin: James Baker présente sa démission en tant qu'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental.
Le Front Polisario rejette la démission et exprime ses remerciements et sa gratitude à M. Baker et ses efforts pour résoudre le problème, mais le Maroc annonce que la démission intervient suite à "fermeté" de la position marocaine.
26 novembre : Sommet de haut niveau entre le chef l’Etat, Mohamed Abdelaziz Front Polisario et le chef du gouvernement espagnol Zapatero à Madrid.
2005
21 mai: Déclenchement de l’ Intifada de l’indépendance (résistance pacifique) dans la ville d'El Aaiun occupée puis se répand en juin et juillet à Smara , Dakhla et Boujdour et dans les sites universitaires de Rabat , Marrakech.
17 août : Le Front Polisario remet le reste des prisonniers de guerre marocains au chef de la Commission des relations extérieures auprès du Congrès des USA, Richard Lugar, en sa qualité d’envoyé du président américain pour la région.
Octobre : Le peuple sahraoui célèbre le trentième anniversaire de l’unité nationale à Ain Bentili .
La Quatrième Commission de décolonisation de l'ONU réitère à l'unanimité que la question du Sahara occidental est une question de décolonisation.
Le Parlement européen condamne le pillage des ressources naturelles sahraouies ainsi que les violations des droits de l'homme au Sahara occidental et appelle à adopter des positions contre le Maroc pour qu’il se conformer à la légalité internationale.
Le soulèvement dans les territoires occupés du Sahara Occidental se poursuit par des grèves de la faim dans les prisons de Okacha, Casablanca, Ait Melloul et Agadir (Maroc) et la Carcel Negra (Sahara occidental).
Les étudiants sahraouis à El Aaiun et Smara rejettent l'hymne et le drapeau marocains.
30 octobre: ​​Tombée du premier martyr de l'Intifada sous la torture , jeune sahraoui Lembarki Hamdi Mahjoub Salek , à El Aaiun , au milieu d'un mouvement populaire et une vague de condamnation contre le Maroc au Sahara occidental et dans le sud du Maroc .
4 novembre : Deuil et prière de l’absent dans les camps de réfugiés sahraouis en la mémoire du martyr Lembarki.
2007
Juin: début d'un cycle de négociations sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies en vertu de la recommandation du Conseil de sécurité.
2009
Janvier : Le Front Polisario annonce la zone économique exclusive. Le Secrétaire général du Front Polisario déclare: "l'annonce est fondée sur le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la souveraineté sur ses ressources naturelles", et a appelle l'UE à annuler ses accords de pêche signés avec le Maroc en 2006.
Une délégation du Parlement européen visiter le Sahara occidental les 27-28 janvier 2009 et témoigne de la situation des droits de l'homme dans les territoires sahraouis sous occupation marocaine.
Janvier : M. Christopher Ross nommé envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental suite à des consultations avec les parties.
5 avril: la télévision sahraouie lance ses émissions expérimentales sur Intelsat en parallèle avec ses émissions destinées aux camps de réfugiés.
2010
10 octobre : Installation du camp de Gdeim Izik à l'est de la ville d'El Aaiun occupée par un groupe de Sahraouis pour protester contre leurs conditions politiques , économiques et sociales infligées par l'occupation marocaine à l’encontre des Sahraouis.
8 novembre : Les forces marocaines attaquent le camp et chassent les militants qui dormaient à l’intérieur des tentes et blessent des dizaines dont des femmes, des enfants et personnes âgées.
Décembre : Le Front Polisario tient son 13ème congrès qui porte le nom du Martyr Mahfoud Ali Baiba , sous le thème : "l’Etat sahraoui indépendant est la solution", marqué par la participation pour la première fois d'une délégation des territoires occupés , de 16 membres provenant des territoires occupés.
2013
Le Front Polisario annonce l’année 2013 comme année de commémoration du 40ème anniversaire de sa fondation et le déclenchement de la lutte armée.
16 février : 16 peines d'emprisonnement à vie, vingt à trente ans d'emprisonnement prononcée contre le groupe 25 Gdim Izik par le tribunal militaire marocain à Salé.
17 février: Le Secrétariat national du Front Polisario a tenu une réunion d'urgence pour discuter de l'impact des verdicts injustes prononcés le groupe de Gdeim Izik. Le Front Polisario examine le procès et le qualifie " d'escalade et de provocation".
11 avril: Ban Ki- moon exprime dans son rapport la préoccupation du Conseil de sécurité sur la situation des droits de l'homme se détériore dans les territoires occupés du Sahara Occidental.
18 avril: Les Etats-Unis propose pour la première fois une initiative visant à élargir les pouvoirs de la MINURSO à la protection des droits de l’homme au Sahara occidental.
Le Front Polisario salue cette initiative, en dépit de son retrait de l'avant-projet.
Le Conseil de sécurité réitère son soutien au droit à l'autodétermination et souligne la nécessité d'améliorer la situation des droits de l'homme.
Le centre Robert F. Kennedy appelle à des visites mensuelles dans les territoires occupés.
Le Président de la République adresse une lettre à Ban Ki -moon , dans laquelle il lui réitère son appel pour que l'Organisation des Nations Unies assume sa responsabilité à assurer la protection et la surveillance des droits de l' homme au Sahara occidental.
4 mai: La ville d'El Aaiun occupée a connu la plus grande manifestation depuis 1975 contre l'occupation marocaine.
La RASD participe au 50e anniversaire de l'Union africaine à Addis Abéba durant lequel les leaders du Sahara occidental ont été honorés, à l’instar d’El Ouali Moustapha Sayed, Sidi Brahim Bassiri et l’activiste des droits humains et ex prisonnière, Aminetou Haidar.
Voici la liste des pays qui reconnaissent la République arabe sahraouie démocratique depuis 1976 :
Madagascar : 28/02/1976
Burundi :01/03/1976
Algérie : 06/03/1976
Bénin :11/03/1976
Angola :11/03/1976
Mozambique :13/03/1976
Guinée - Bissau :15/03/1976
Corée du Nord :16/03/1976
Togo :17/03/1976
Ruanda :01/04/1976
Seychelles :25/10/1977
Yémen :02/02/1977
Congo :03/07/1978
Sao Tomé-et principe : 22/07/1978
Panama :23 / ​​071 978
Guinée équatoriale :11/03/1978
Tanzanie :09/11/1978
Ethiopie :24/02/1979
Vietnam :02/03/1979
Cambodge :04/10/1979
Laos :09/05/1979
Afghanistan :23/05/1979
Cap-Vert :06/04/1979
Grenade :20/08/1979
Ghana :24/08/1979
Guyane :01/09/1979
Dominique : 01/09/1979
Sainte-Lucie :01/09/1979
Jamaïque :06/09/1979 
Ouganda :06/09/1979
Nicaragua :06/09/1979
Mexique :08/09/1979
Lesotho :09/10/1979
Zambie :10/12/1979
Cuba :20/01/1980
Iran :27/02/1980 
Sierra Leone : 27/03/1980
Libye :15/04/1980
Syrie :15/04/1980
Swaziland :28/04/1980
Botswana :14/05/1980 
Zimbabwe : 03.06.1980
Tchad :04/07/1980
Mali :04/07/1980
Costa Rica : 30/10/1980 
Vanuatu :26/11/1980
Papouasie-Nouvelle- Guinée :08/12/1981
Tuvalu : 08/12/1981
Kiribati :08/12/1981
Nauru :08/12/1981
Îles Salomon :08/12/1981
Maurice :01/07/1982
Venezuela :03/08/1982
Suriname :11/08/1982
Bolivie :14/12/1982
Equateur :14/11/1983
Mauritanie :27/02/1984
Burkina Faso :04/03/1984
Pérou :16/08/1984
Nigeria :11/11/1984 
Yougoslavie :28/11/1984
Britannique :27/02/1985
Liberia :31/07/1985
Inde : 01/10/1985
Guatemala : 10/04/1986
dominicaine :24/06/1986
Trinité-et- Tobago :01/11/1986
Belize :18/11/1986
Saint-Kitts- et-Nevis :28/11/1987
Antigua-et- Barbuda :19/02/1987
Barbade :27/02/1988
Salvador :31/07/1989
Hannduras :08/11/1989
Namibie :06/11/1990
Malawi :16/11/1994
Saint -Vincent-et -Grenadines :14/02/2002
Timor oriental :20/05/2002
Afrique du Sud :15/09/2004
Kenya :26/06/2005
Uruguay :26/12/2005

 (SPS)

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.